• mnchassaigne

Ne deviens pas assistante virtuelle uniquement pour être digital nomad !

Dernière mise à jour : 8 avr.

Voyager partout dans le monde grâce à un métier pour lequel il ne te faut qu’un ordinateur et une connexion internet, c’est le principe du digital nomadisme. Ce mode de vie fait rêver beaucoup de monde. Et je vois plein de formations qui encouragent les femmes à devenir assistantes virtuelles pour kiffer leur vie aux quatre coins de la planète. Alors, c’est vrai : tu peux être à la fois assistante virtuelle et digital nomad. Mais avant de boucler ta valise, je te conseille de vérifier que tu as les compétences et le tempérament pour allier les deux!



C'est quoi, un Digital Nomad ?

Un mode de vie particulier

Être digital nomad n’est pas un métier. C’est un mode de vie dans lequel tu décides de travailler de n’importe où sur la planète pour pouvoir découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures.

Un digital nomad n’a pas de domicile fixe. Il voyage au gré de ses envies. Et son bureau tient dans son sac à dos. Les seules choses dont il a besoin sont un ordinateur et une connexion internet. Au-delà, il n’a pas de limites.

Ce style de vie fait rêver beaucoup de monde. Surtout de la façon dont on en parle sur les réseaux sociaux. Mais bien évidemment, le digital nomadisme a des avantages et des inconvénients.


Les avantages du digital nomadisme

La liberté est certainement le plus gros atout du digital nomad :

  • liberté de se déplacer partout où il veut dans le monde (quand le Covid le permet) ;

  • liberté de gérer ses horaires comme il l’entend et d’adopter le rythme de vie qui lui convient le mieux, pour profiter du voyage.


Le digital nomadisme permet aussi de vivre confortablement dans des pays où la vie est moins chère, grâce à des revenus calculés sur les standards français. C’est pour ça qu’il y a de grosses communautés de digital nomads à Bali et au Portugal, notamment.

Enfin, le digital nomadisme permet une ouverture d’esprit incroyable. Voyager à travers la planète et rencontrer d’autres cultures fait évoluer ta mentalité, penser différemment et voir le monde autrement.


Les inconvénients du digital nomadisme

Si tu as les yeux pleins de paillettes devant cette description, je t’invite aussi à prendre en compte les inconvénients du digital nomadisme. Car non, ce n’est pas toujours rose de travailler les doigts de pieds dans le sable ! Pour certaines personnes, les désagréments que je vais citer n’en seront pas, mais pour d’autres qui ne les auront pas anticipés, ce sont des points qui peuvent complètement gâcher cette expérience.

  • Souffrir du manque de repères. Bouger en permanence et de ne plus avoir de routine peut totalement te perturber. Si tu es quelqu’un qui a besoin d’un cadre assez strict pour être productive dans ton travail, le fait de voyager en permanence peut remettre en cause ton efficacité. Or, je te rappelle que le digital nomadisme, c’est allier voyage et travail !

  • Avoir du mal à s’adapter au pays. Lorsqu’une culture est très différente de la tienne, tu peux éprouver des difficultés à t’acclimater à ton nouveau lieu de résidence. J’ai vécu un an au Vietnam et l’adaptation dans un pays en voie de développement où la pauvreté est à chaque coin de rue a été très compliquée pour moi.

  • Vivre dans l’incertitude. Vas-tu trouver du travail ? Vas-tu trouver un logement ? Vas-tu être en sécurité ? Ce genre de questions peut déstabiliser certaines personnes.

  • Se sentir isolée. Vivre loin de sa famille et de ses amis pendant une longue période peut être très compliqué pour certains.

  • Devoir être hyper organisée. Changer d’appartement, de ville voire de pays, réserver l’avion… tout cela se prépare. Et si l’anticipation n’est pas ton fort, tu peux vite te retrouver embêtée.

En bref, même si le digital nomadisme fait rêver, ce n’est clairement pas fait pour tout le monde.



Être assistante virtuelle et Digital Nomad, pourquoi pas ?


Un métier compatible avec le nomadisme

Si les inconvénients que j’ai cités juste avant n’en sont pas pour toi, l’aventure du digital nomadisme s’offre à toi. Et c’est une expérience que tu peux tout à fait vivre en étant assistante virtuelle.

Il y a tout de même une contrainte que tu dois prendre en compte : le décalage horaire. Pour certaines missions, comme de la relation client par téléphone ou des réunions d’équipe, tu auras besoin d’être disponible aux heures françaises. En fonction du pays dans lequel tu voyages, cela ne sera peut-être pas possible… sauf à te lever en pleine nuit ! Anticipe cet inconvénient en discutant avec tes clients et en refusant ce genre de missions.


Un métier exigeant

Rien ne s’oppose à être assistante virtuelle et digital nomad. Mais j’en ai assez d’entendre que pour vivre le rêve du digital nomad, il suffit de devenir assistante virtuelle, parce que c’est « facile » ! Je ne suis pas d’accord. Tout comme les autres métiers qui se prêtent bien au nomadisme (rédaction web, graphisme, community management, web design, coaching…), il nécessite des qualités et des compétences qui ne sont pas à la portée de tout le monde.

On ne choisit pas le métier d’assistante virtuelle parce que ça permet de voyager au bout du monde. On le choisit parce qu’on le kiffe et qu’on est capable d’en vivre.


Es-tu faite pour être assistante virtuelle et Digital Nomad ?

Alors, si tu as décidé de devenir assistante virtuelle uniquement pour découvrir de nouveaux horizons, laisse-moi remettre les pendules à l’heure avant de boucler tes bagages ! Être assistante virtuelle ne nécessite aucune formation particulière. Tu peux tout à fait te lancer en autodidacte. Mais si tu n’as pas certaines qualités, tu cours à ta perte. Pour être une bonne assistante externalisée, il va te falloir :

  • de l’autodiscipline. Es-tu capable de travailler toute seule chez toi sans te laisser distraire par tout ce qui t’entoure ? Si tu pars en voyage à l’autre bout du monde, vas-tu réaliser les missions de tes clients ou faire la touriste à longueur de journée ?

  • de la polyvalence. Pour être une bonne assistante virtuelle, tu dois être capable de switcher entre plusieurs tâches, mais aussi entre plusieurs clients au cours d’une même journée. Cela demande d’être très organisée.

  • de la disponibilité. Dans le monde des Bisounours, tes clients anticipent leurs missions pour te permettre de les réaliser sereinement. Dans la réalité, tu vas devoir être réactive et disponible pour répondre aux différentes sollicitations que tu ne manqueras pas de recevoir.

  • de bons outils. J’entends souvent qu’il y a peu d’investissements à faire pour être assistante virtuelle. Qu’un ordinateur et un téléphone suffisent. Mais pas n’importe lesquels. Il te faut du bon matériel, fiable et assez puissant pour que tu réalises tes missions sans souci.

  • une stratégie d’acquisition pour trouver des clients. Être une bonne assistante salariée ne te garantit pas que tu trouveras des clients une fois que tu seras à ton compte. Vivre de son activité, ce n’est pas évident. Or comment peux-tu devenir digital nomad si tu n’arrives pas à tirer un revenu de ton activité ?





Comme tu le vois, être assistante virtuelle n’est pas à la portée de tout le monde. C’est un métier comme un autre qui demande des qualités et des compétences. Ne laisse pas ton envie de voyager t’orienter vers un métier qui ne serait pas fait pour toi. D’ailleurs, à la lecture des mes avertissements, penses-tu être faite pour être assistante virtuelle et digital nomad ?