Open Site Navigation
  • mnchassaigne

Comment concilier vie de maman et d’assistante virtuelle ?


Peut-on être maman et assistante virtuelle ? Je rencontre des femmes qui souhaitent se mettre à leur compte pour s’occuper de leurs enfants. Mais je côtoie également des assistantes indépendantes qui se sentent complètement dépassées par ce double rôle. Alors, est-il vraiment possible de devenir mumpreneure ? Pour répondre à cette question, j’ai demandé à Cécile Girardot et à Virginie David, toutes deux mamans et assistantes virtuelles, de témoigner de la réalité de leur quotidien et de partager leurs meilleurs conseils pour concilier vie familiale et de cheffe d’entreprise.





S’occuper de ses enfants et travailler en même temps, ce n’est pas possible


Je vois beaucoup de femmes qui envisagent de quitter le salariat et de devenir assistante virtuelle pour s’occuper de leurs enfants. Elles imaginent qu’en travaillant depuis chez elles, elles pourront économiser sur les frais de garde tout en réalisant des missions pour leurs clients.


C’est d’ailleurs un argument avancé par certaines formations pour assistante virtuelle. Et ça m’agace profondément. Parce que, quitte à casser un mythe : travailler et gérer ses enfants en même temps, ce n’est pas possible. Tu ne peux pas faire les deux choses à la fois.


Ce que tu peux faire en revanche, c’est devenir assistante virtuelle afin d’aménager tes horaires pour consacrer plus de temps à ta famille. Mais tes deux activités, celle de maman et celle de cheffe d’entreprise, devront être bien séparées. Parce que tu ne peux pas passer du temps de qualité avec tes enfants pendant que tu travailles. Et que tu ne peux pas travailler efficacement quand tes enfants ont besoin de ton attention.


C’est ce que confirment Cécile Girardot et Virginie David, toutes deux mamans et assistantes digitales. « Les jours où mon fils de 3 ans est à la maison, je n’arrive pas à me concentrer », témoigne Virginie. « Idem quand mon bébé de 9 mois pleure, renchérit Cécile. D’ailleurs, je ne connais personne qui soit capable de faire quoi que ce soit à côté d’un bébé en pleurs ! »


Avoir un mode de garde est indispensable pour une mumpreneure


Comme tu ne peux pas travailler et t’occuper de tes enfants simultanément, il te faut absolument un mode de garde afin de te consacrer à ton entreprise. En fonction de ta situation personnelle, ce mode de garde peut prendre différentes formes :

  • une nounou ou la crèche pour les plus petits ;

  • l’école, la garderie et/ou la cantine pour les enfants en âge d’être scolarisés ;

  • les grands-parents, les oncles, les tantes, les amis ;

  • sans oublier le papa qui, même en garde alternée, a son rôle à jouer.

Pour une fois (une seule, promis !), je te conseille de penser comme une salariée. Comment ferais-tu pour faire garder tes enfants, si tu travaillais dans une entreprise, à l’extérieur ? Réfléchis-y et applique les mêmes recettes.


Être maman et assistante virtuelle demande beaucoup d’organisation


Du rêve à la réalité


Au début, en se mettant à leur compte, Cécile et Virginie pensaient réellement qu’elles pourraient faire ce qu’elles voulaient au moment où elles le voulaient. « Tu imagines que tu vas être complètement disponible et pourvoir prendre toutes tes après-midis pour tes enfants, se souvient Virginie. Mais dans la réalité, si tu veux aussi réussir en tant qu’entrepreneuse, il faut jongler et ce n’est pas aussi idyllique qu’on peut le penser. » Cécile acquiesce : « Tu t’aperçois vite que tu n’as pas autant de temps que tu voulais. Tes clients ont besoin de toi. Tu as des impératifs. Il faut les respecter, même en tant que freelance. »


Pour concilier vie de famille et entrepreneuriat, elles ont donc mis en place une organisation millimétrée. « Je suis devenue la championne des super plannings, sourit Virginie. Je sais exactement ce que je dois faire et à quel moment. C’est presque militaire, mais c’est la seule solution que j’ai trouvée pour être à la fois maman et assistante virtuelle. » Cécile est d’accord. « Si tu ne planifies pas toutes tes actions, il y a forcément quelque chose qui va sauter. »


3 tips d’organisation pour mumpreneures


Alors comment organiser son agenda quand on est maman et assistante virtuelle ?

  • Virginie et Cécile ont choisi de ne pas travailler à plein temps. Cela leur permet de passer des moments de qualité avec leurs enfants. Mais lorsqu’ils sont à la crèche, elles se consacrent à fond sur leur métier d’assistante virtuelle. « C’est dans ces moments-là que je répartis les activités qui nécessitent le plus de concentration », précise Virginie.


  • Cécile conseille également de travailler à des moments où les enfants dorment : tôt le matin, durant la sieste et le soir, lorsqu’ils sont couchés. « C’est fatigant, bien sûr, mais c’est satisfaisant de profiter de sa famille tout en accomplissant son travail. »


  • Dernier petit tips d’organisation de ces deux mumpreneures : prendre en compte une part d’imprévu dans la réalisation de ses missions et dans les délais annoncés à ses clients. Parce qu’une maman a 1 000 fois plus d’imprévus qu’une entrepreneure sans enfant.




Savoir lâcher prise : un impératif quand on est maman et assistante virtuelle


D’ailleurs ces imprévus viendront régulièrement chambouler la belle organisation que tu auras pris soin de mettre en place. Enfant malade, grève à l’école, cas contact… rien ne se passe jamais comme prévu. « Face à ça, tu n’as pas d’autre choix que de lâcher prise et de t’adapter, recommande Virginie. Il faut sans arrêt revoir toute son organisation. C’est important de savoir rebondir et faire différemment. En fait, quand on est maman et assistante virtuelle, on apprend à jongler ! »


Lâcher prise, ça veut aussi dire arrêter de vouloir trop en faire :

  • ne pas se surcharger en prenant trop de clients ;

  • essayer d’éliminer le superflu ;

  • accepter que travailler ne fait pas de toi une mère indigne.


Respecter les délais annoncés quoi qu’il arrive


À part pour un événement grave, tes changements de plans doivent rester sans conséquence pour tes clients. Tu ne peux pas prendre tes enfants comme excuse pour rendre ton travail en retard.


« Mes clients savent que j’ai des enfants, indique Cécile. Mais la seule fois où ils en entendent parler, c’est lorsqu’ils sont présents lors d’un call. Par politesse, je préviens qu’ils pourraient faire un peu de bruit. En dehors de ça, mes clients ne savent rien de mon organisation. Tout ce qui compte pour moi, c’est de respecter les délais et je m’y attache quels que soient les imprévus. »


Tes clients ont des échéances à respecter. Tu ne peux pas le perturber dans son activité parce que le petit dernier a fait ses dents toute la nuit...


« En tant que freelance, ta carte de visite, ce sont tes clients, reprend Cécile. Un client satisfait, c’est potentiellement un client qui va te recommander à d’autres parce que tu es fiable. Et pour arriver à ce genre de bouche-à-oreille, il faut être carrée. Même si tu as des enfants. »


Anticiper les vacances scolaires quand on est maman et assistante virtuelle


Si tes enfants sont scolarisés, tu le sais, les vacances scolaires reviennent très souvent. Les écoliers ont 16 semaines de congés par an. Mais celles qui font le plus peur aux mumpreneures, ce sont les grandes vacances. Rassure-toi, voici quelques astuces pour passer juillet et août sans être complètement dépassée :

  • faire sauter ton CEO day : dans ma formation, j’enseigne à mes élèves de consacrer un jour par semaine à leur entreprise. Mais durant les vacances scolaires, tu peux envisager de t’en passer. Évidemment, pour ta communication en particulier, cela s’anticipe, en la préparant sur les mois précédents.

  • inscrire tes enfants au centre de loisirs ;

  • faire appel à la famille et aux amis ;

  • prendre moins d’heures de travail durant cette période ;

  • prendre des vacances en même temps que tes enfants.


Ne pas se comparer à une assistante sans enfant


L’une des grosses erreurs que font certaines mumpreneures, c’est de se comparer à des entrepreneurs qui n’ont pas d’enfants. C’est comme ça que beaucoup d’assistantes freelances se surchargent et s’épuisent. Or, tu n’as pas les mêmes contraintes. Tu as une charge mentale supplémentaire et moins de temps disponible pour ton entreprise. Inutile donc de vouloir obtenir les mêmes résultats.


« Il y a des choses qu’on n’arrivera pas à faire dans les mêmes délais ou qu’on fera différemment, confirme Cécile. Se comparer, c’est se tirer une balle dans le pied parce qu’on ne verra que le négatif. »


N’oublie pas que toutes les entrepreneures n’ont pas les mêmes objectifs. Certaines veulent atteindre un certain chiffre d’affaires, d’autres veulent être digital nomad. Toi, en tant que maman et assistante virtuelle, tu souhaites peut-être passer plus de temps avec tes enfants. Comparer tes résultats à ceux d’une autre assistante n’a donc pas de sens puisque vous ne visez pas la même chose.


Si tu te sens débordée et dépassée, demande plutôt conseil à une assistante qui, comme toi, est maman et qui partage tes aspirations. « Lorsque tu as un petit coup de mou, discuter avec d’autres mamans va te faire prendre conscience que tu n’es pas seule, confirme Virginie. On est là pour s’entraider. »







Être maman et assistante virtuelle, c’est beaucoup plus difficile que d’être entrepreneure sans enfant. Ta charge mentale, tes contraintes et tes imprévus sont bien plus importants. Malgré tout, avec les bonnes astuces, il est possible de concilier vie de famille et entrepreneuriat ;

  • prendre conscience que tu ne peux pas travailler et garder tes enfants en même temps ;

  • trouver un mode de garde pour te permettre de travailler efficacement ;

  • établir un planning très précis de tes tâches ;

  • mais rester flexible pour accueillir les imprévus ;

  • être fiable pour tes clients, malgré ces imprévus ;

  • t’organiser en prévision des vacances scolaires ;

  • ne pas te comparer à une assistante sans enfant.

J’espère que ces conseils te seront utiles. Je remercie Virginie David et Cécile Girardot pour leurs partages. D’ailleurs, si toi aussi tu as des astuces pour être une maman et assistante virtuelle épanouie, laisse un commentaire sous cet article !