top of page
  • mnchassaigne

Le métier d’Online business manager est-il fait pour toi ?



Alors qu’une assistante virtuelle se consacre à des tâches opérationnelles, une OBM réalise des missions stratégiques au sein des entreprises qu’elle accompagne. Le métier d’Online business manager peut être une évolution intéressante pour les AV qui souhaitent passer à un niveau supérieur dans leur carrière. Avec Sonia Leremboure, chef de projet et consultante en gestion d’entreprises, on fait le point sur cette activité encore méconnue.




Au programme


1. C’est quoi une Online business manager ?


2. Différences entre le métier d’Online business manager et celui d’assistante virtuelle


3. Quelques exemples de missions d’OBM

3.1. Aide au lancement d’un programme en ligne

3.2. Création d’une formation

3.3. Mise en place d’une stratégie de communication

3.4. Gestion de l’organisation d’un événement

3.5. Mise en place d’automatisations


4. Comment évoluer vers le métier d’Online business manager ?

4.1. D’assistante virtuelle à OBM

4.2. Les signes qui montrent que tu es prête à devenir OBM

4.3. Changer de statut auprès du même entrepreneur


Zoom sur le métier d’Online business manager, en bref



C’est quoi une Online business manager ?


Souvent appelé par son acronyme OBM, le métier d’Online business manager est relativement récent et mal connu en France. « Littéralement, il désigne un gestionnaire d’entreprise en ligne, précise Sonia Leremboure, elle-même OBM. C’est un chef de projet (c’est d’ailleurs le terme que j’utilise pour me présenter), un copilote, un manager qui travaille dans le cœur d’un business, c’est-à-dire sur la partie financière, administrative et stratégique, en étroite collaboration avec le dirigeant. »


Dans l’univers des entreprises plus classiques, ce poste est l’équivalent de celui d’un office manager, d’un COO (Chief operating officer) ou d’un directeur des opérations. «Au final, c’est le même métier, mais chacun a ses spécificités. Connaître l’écosystème des lancements et les réseaux sociaux est indispensable pour un OBM.»



Différences entre le métier d’Online business manager et celui d’assistante virtuelle


Parfois, certaines assistantes virtuelles se qualifient d’OBM à tort, tandis que d’autres réalisent des missions d’Online business manager sans le savoir. Alors, où se situe la frontière entre les deux métiers ?


« Ce sont deux postes différents, même s’il n’est pas toujours évident de les identifier, avoue Sonia. L’assistante virtuelle va être dans l’opérationnel et répondre à une liste de tâches données. Cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être force de proposition, bien au contraire. C’est une vraie plus-value d’avoir un regard critique sur son travail et d’être capable de faire des suggestions. Mais une assistante virtuelle n’a pas de rôle de pilotage, contrairement à l’OBM.


Une Online business manager est une cheffe de projet. Elle manage, réalise les plannings et les rétroplannings, vérifie que le travail est fait, ajuste la charge de travail de ses collaborateurs et s’assure que la stratégie du dirigeant est bien mise en œuvre par l’équipe. Elle peut réaliser des tâches opérationnelles ou non, en fonction de ses affinités et des besoins. Mais elle a essentiellement un rôle de manager, là où l’assistante virtuelle a un rôle de contributeur. »


Cette hiérarchie dans les missions se traduit aussi par une différence dans la rémunération. Une Online business manager facture plus cher qu’une assistante virtuelle.


Pour aller plus loin sur la question des différences entre les deux métiers, je te conseille de lire mon article OBM vs assistante virtuelle : le duel !



Quelques exemples de missions d’une OBM


À la lecture du paragraphe précédent, tu te demandes peut-être si les missions que tu réalises sont celles d’une assistante virtuelle ou si elles relèvent du métier d’Online business manager. Alors, je te propose de t’exposer quelques cas très concrets.


Aide au lancement d’un programme en ligne


Une OBM réalisera le planning, le rétroplanning et la structuration du lancement, en anticipant les ressources nécessaires en matière de temps, de moyens humains et financiers.


Une assistante virtuelle se chargera de toute la partie opérationnelle en appliquant le plan.


Création d’une formation


Lorsqu’un entrepreneur souhaite créer une formation et qu’il dispose du plan complet des différents modules, c’est à une assistante virtuelle qu’il fera appel pour implémenter sa vision.


En revanche, s’il a besoin de quelqu’un pour lui créer le plan de formation et planifier les différentes étapes de sa réalisation, c’est une OBM qu’il lui faut.


Mise en place d’une stratégie de communication


«Ce n’est ni le job d’une assistante virtuelle, ni celui d’une OBM, mais celui d’un social media manager ou d’un chargé de communication, estime Sonia. Cependant, si la communication fait partie des compétences clés d’une OBM, elle peut bien sûr s’en charger. Mais ça ne fait pas partie de la fiche de poste d’une Online business manager.»


Gestion de l’organisation d’un événement


Une OBM se chargera de planifier les étapes et de gérer les équipes lors de l’organisation d’un événement. « Toutefois, un événement physique sort un peu du cadre des prérogatives d’une Online business manager. Je conseille de se faire accompagner par une agence d’événementiel, comme nous l’avons fait pour le séminaire de The BBoost, car c’est un métier à part entière. »


Mise en place d’automatisations


Une assistante virtuelle est la personne la mieux placée pour détecter les automatisations à mettre en place pour faciliter les tâches qu’elle réalise. « On attend d’ailleurs ça de sa part », estime Sonia.


En revanche, s’il s’agit de structurer l’ensemble d’une entreprise en créant l’architecture des automatisations à mettre en place, c’est le travail d’une OBM.




Comment évoluer vers le métier d’Online business manager ?


D’assistante virtuelle à OBM


Que ce soit parce que tu réalises déjà certaines des missions d’une OBM ou parce que tu as envie de progresser dans ton activité, le métier d’Online business manager est peut-être la prochaine étape pour toi.


Exercer comme assistante virtuelle est une très bonne préparation. « C’est un plus parce que l’on connaît bien les problématiques des webentrepreneurs, souligne Sonia qui a été l’assistante d’Aline Bartoli avant de devenir l’OBM de The BBoost. C’est le schéma classique : l’assistante évolue en même temps que l’entreprise. Là où il n’y avait au départ qu’un besoin d’assistanat commence à apparaître un besoin de structuration. L’assistante virtuelle en poste est alors la mieux placée pour l’assumer. »


Cependant, ce n’est pas une suite logique pour tout le monde. Certaines personnes s’éclatent dans l’opérationnel et n’ont pas envie d’évoluer vers des missions stratégiques. « Car c’est vraiment un métier différent, insiste Sonia. Il faut être à l’aise avec la gestion de projet, le management, l’analyse des metrics et la planification financière. » Elle recommande d’ailleurs de se former pour monter en compétence. Si cela t’intéresse, la Duopreneur Academy, la formation d’Amélie Martinot pour devenir OBM, est peut-être faite pour toi.


Cependant, il n’est pas obligatoire d’avoir été assistante virtuelle pour se reconvertir en Online business manager. Les chefs de projet traditionnels peuvent y prétendre également.


Les signes qui montrent que tu es prête à devenir OBM


À partir de quand peux-tu te considérer comme OBM ? « Dès que tu es à l’aise avec toute la gestion de projet, les plannings, rétroplannings et dans la posture de copilote du dirigeant de l’entreprise, estime Sonia. Tu dois aussi te sentir bien pour manager une petite équipe. Attention, il ne s’agit pas seulement de vérifier le travail, mais d’intégrer toute la partie humaine : feedback, onboarding, team care… »


Changer de statut auprès du même entrepreneur


Tu es assistante virtuelle auprès d’un entrepreneur, tes missions ont évolué avec le temps et tu aimerais poursuivre la collaboration en tant qu’Online business manager. La première chose à faire est d’en informer ton client et de l’amener à reconnaître la plus-value que tu lui apportes.


Une fois qu’il a convenu de ton changement de statut, Sonia te conseille de « faire une transition officielle pour qu’il y ait un schift de mindset chez tout le monde : à la fois chez le chef d’entreprise, chez toi-même et chez les autres personnes qui travaillent avec vous ». Le changement de poste implique un changement de posture et doit donc être officialisé.


« Cela peut passer par un premier rendez-vous avec le dirigeant au cours duquel tu incarneras ton nouveau rôle de chef de projet. Ce sera le moment de discuter du devenir de tes anciennes tâches et de la possibilité de recruter quelqu’un pour les faire à ta place. Il sera également temps de revoir ton forfait. Et bien sûr, l’idéal sera de signer un nouveau contrat pour mettre les choses au clair. De cette manière, si le dirigeant reprend d’anciens réflexes qu’il avait quand tu étais assistante virtuelle, tu pourras le recadrer facilement. »


En officialisant les choses, la nouvelle relation n’en sera que plus fluide.



Zoom sur le métier d’Online business manager, en bref


Une OBM est une gestionnaire d’entreprise web. Tout comme une assistante virtuelle, elle œuvre au succès de l’entreprise de ses clients, mais à un niveau différent. Majoritairement déchargée des tâches opérationnelles, elle a une vision du business à 360 degrés qui lui permet de copiloter et de manager l’entreprise. Cela lui vaut d’être mieux rémunérée.


Si tu as envie d’évoluer dans tes missions, peut-être que le métier d’Online business manager est la prochaine étape pour toi. Assure-toi d’être à l’aise avec les missions de gestion de projet, de management, d’analyse des metrics et de planification financière. Et surtout forme-toi pour devenir le bras droit de tes clients.


Être une bonne assistante virtuelle est un plus pour progresser vers ce métier. Pour monter en compétences dans ce domaine, rejoins le membership du Café des AV.








bottom of page