Open Site Navigation
  • mnchassaigne

5 moyens testés et approuvés pour décrocher tes premiers contrats

Dernière mise à jour : 8 sept.




Comment obtenir ses premiers clients ? C’est la question que se pose la majorité (pour ne pas dire la totalité) des assistantes virtuelles qui se lancent. Elles s’en font souvent toute une montagne, alors qu’il y a des moyens simples et efficaces de décrocher des contrats. Avec Marjorie Picard, Fanny Cavenati et Cécile Lucas, trois assistantes virtuelles qui vivent de leur activité, on te donne 5 moyens testés et approuvés pour trouver tes premières missions.





1. Activer son réseau pour trouver ses premiers clients


À moins que tu ne vives en ermite dans une grotte, tu côtoies forcément du monde. A minima ta famille et tes amis. Ce socle de personnes constitue ton réseau. Appuie-toi sur lui pour obtenir tes premiers clients. En parlant de ton activité à tes proches, tu peux déclencher des opportunités insoupçonnées.


Ton réseau peut être encore plus large si tu as été salariée avant de te lancer comme assistante virtuelle. C’est le cas de Fanny Cavenati qui a décroché ses premières missions grâce à ses contacts dans son ancienne entreprise.


Et si ton réseau n’est pas assez développé, à toi de l’élargir ! Participe à des événements professionnels (salon, conférence, afterwork…) ou rapproche-toi des clubs d’entrepreneurs de ta région. Marjorie Picard, elle, aime aller travailler dans des espaces de coworking pour rencontrer d’autres entrepreneurs. « Récemment, j’ai fait la connaissance d’une personne qui m’a dit qu’elle gardait mon contact pour plus tard. Elle ne donnera peut-être pas suite. Mais elle pourrait tout aussi bien me rappeler pour faire appel à mes services, dans quelques semaines. »



2. Obtenir ses premiers clients grâce au bouche-à-oreille


Si les membres de ton réseau ne t’apportent pas de contrats directement, ils peuvent devenir tes meilleurs ambassadeurs en te recommandant autour d’eux. Alors, j’insiste : parle de ton activité à tout le monde !


Mais le bouche-à-oreille sera encore plus puissant si les recommandations viennent de personnes qui ont pu tester tes services. Déploie donc tout ton professionnalisme dès tes premières missions pour faire une bonne impression. En parlant de votre collaboration, tes clients pourraient t’en amener (beaucoup) d’autres. « Ma première cliente est devenue ma carte de visite, assure Cécile Lucas. À partir du moment où elle a commencé à parler de moi, trois nouvelles clientes sont venues de sa part. »


Pour mettre toutes les chances de ton côté, sois proactive ! Demande à tes clients de te laisser des avis à chaque fin de mission. Et surtout, publie-les sur ton site internet et tes réseaux sociaux. Les témoignages en ligne, c’est le bouche-à-oreille 2.0 !





3. Chercher ses premiers clients sur les réseaux sociaux


Travailler son client idéal


Je t’en ai déjà parlé : les réseaux sociaux, et plus largement la création de contenu, c’est ma technique favorite pour trouver des clients. L’inbound marketing ou marketing de contenu permet d’attirer naturellement à toi les clients intéressés par ton expertise. Mais comme le souligne Fanny Cavenati « il faut travailler son client idéal pour bien communiquer avec lui ». Tu dois en effet le connaître sur le bout des doigts pour que ton contenu retienne son attention. Et au-delà de ta communication, savoir à qui tu t’adresses va te permettre de créer des services spécifiques et utiles. C’est indispensable pour obtenir ses premiers clients.


Fanny insiste aussi sur l’importance d’utiliser les bons mots clés dans ton profil sur les réseaux sociaux. Dans sa bio sur Instagram, la première chose qui apparaît après son prénom, c’est son métier. C’est tout simple, mais très efficace. « Certains de mes clients ont tapé "assistante virtuelle" dans la barre de recherche. Mon profil est apparu et ils m’ont contacté pour faire un appel découverte. »


Dernier petit conseil de la part de Cécile Lucas : « L’important, c’est d’oser être soi-même. En étant authentique dans sa communication, on attire les clients qui ont les mêmes valeurs que nous. »


Échanger avec d’autres personnes


Si tu communiques sur les réseaux sociaux, publier du contenu n’est pas suffisant. Tu dois aussi interagir avec d’autres personnes. « Un réseau social, c’est fait pour discuter et partager », reprend Fanny Cavenati.


Attention, il ne s’agit pas d’aller spammer les DM de n’importe qui pour proposer tes services ! L’objectif est de créer du lien avec des personnes dont tu partages les valeurs, qui t’inspirent ou que tu trouves sympas. Personnellement, c’est comme ça que je me suis fait mes meilleurs business friends et que j’ai élargi mon réseau.


Mais cela permet également de trouver des clients. « Au détour des conversations à propos de la pluie et du beau temps, tu te présentes. De cette manière, tu restes dans un coin de la tête des gens qui peuvent revenir vers toi quelques mois plus tard ou te recommander. »



4. Se faire connaître en se rapprochant d’autres assistantes virtuelles


L’une des erreurs que font beaucoup d’assistantes virtuelles, c’est de croire que les femmes qui exercent le même métier sont des concurrentes dont il faut se méfier. « C’est faux, assure Fanny Cavenati. Il y a de la place pour tout le monde, d’autant que nous avons toutes des spécialités différentes. »


En se rapprochant d’autres assistantes freelances, tu te constitues un réseau de professionnelles avec lesquelles tu peux échanger des astuces, des réflexions et des problématiques. « Il y a une vraie sororité avec certaines consœurs qui ont un super état d’esprit, confirme Cécile Lucas. Par exemple, certaines qui sont full nous recommandent auprès de prospects qui les ont contactées. » Cette cohésion, elle a pu l’expérimenter au sein de la Hive Agency, l’agence d’assistantes virtuelles créée par Lucie Champvert.


Même lorsque leur agenda n’est pas complet, des assistantes n’hésitent pas à conseiller d’autres consœurs, si elles estiment qu’elles répondront mieux à la demande des clients. « Un prospect m’a contactée pour des prestations administratives, témoigne Marjorie Picard. C’est quelque chose que j’aurais pu faire parce que je suis polyvalente. Mais ce n’est pas ma zone de génie, ni ce qui m’éclate le plus. Je lui ai donc donné les coordonnées d’une autre assistante dont c’est la spécialité et qui est beaucoup plus pertinente que moi sur ce type de mission. »


Ce genre d’attitude est doublement gagnante. D’une part, tu gagnes en crédibilité auprès du client qui pourra revenir vers toi s’il a besoin des prestations que tu proposes. Et d’autre part, même si tu fais ça sans rien attendre en retour, tu te crées une business friend qui pourra te renvoyer la balle le moment venu.



5. S’investir dans une formation pour décrocher ses premiers contrats


Un dernier moyen peu connu d’obtenir ses premiers clients, c’est de s’investir à fond dans une formation, quelle qu’elle soit. En donnant le meilleur de toi-même et en participant sans relâche, tu vas te distinguer et retenir l’attention des autres participants, voire des formateurs.


C’est ce qui est arrivé à Cécile Lucas. « Je participais à une formation en création d’entreprise. Il y avait une autre assistante virtuelle et c’est elle qui m’a donné le contact de la femme qui est devenue ma première cliente. »


Idem pour Fanny Cavenati. Elle a participé à ma formation. Et vu l’investissement personnel qu’elle y a mis, je l’ai mise en relation avec une cliente avec laquelle elle travaille encore aujourd’hui.











Obtenir ses premiers clients, c’est le nerf de la guerre ! Cela peut faire peur quand on se lance, mais rassure-toi. Tu as plein d’atouts entre les mains pour signer des contrats:

  • ton réseau familial, amical et professionnel constitue un vivier d’opportunités insoupçonnées ;

  • le bouche-à-oreille est un moyen très puissant de trouver des clients ;

  • la création de contenu et les interactions sur les réseaux sociaux attirent naturellement des prospects vers toi ;

  • la sororité avec d’autres assistantes virtuelles t’ouvre des portes,

  • les formations que tu suis peuvent être un véritable tremplin vers de nouveaux clients.

Tu peux regarder le replay du live qu’ont réalisé Marjorie Picard, Fanny Cavenati et Cécile Lucas à ce sujet sur Instagram. Et si tu veux plus de conseils et d’astuces pour développer ton activité d’assistante virtuelle, retrouve-nous sur le Café des AV.